Les impacts positifs du castor

Le castor est un des seuls animaux non-humains à transformer son habitat en fonction de ses besoins, ce qui s'accompagne de conséquences positives, neutres ou négatives suivant le lieu et les intérêts des riverains.

Ses impacts indiscutablement positifs sont décrits ici, les autres dans la page sur la cohabitation.

Le castor est un véritable allié de la biodiversité

Photo Frédéric Raes
  • Infatigable travailleur, le castor ne cesse de redonner vie et dynamique aux cours d’eau entravés par l’homme, créant de nouveaux habitats en laissant libre cours à la végétation, en abattant et en déplaçant du bois, en créant des étangs ou en construisant des barrages.
  • Il recrée des zones humides, un milieu indispensable à la nature et qui a été peu à peu détruit dans beaucoup de régions car économiquement non productif. En rendant un habitat à nombre d’animaux et de plantes, il permet le redéploiement d’espèces qui, du fait de la rareté de ces milieux, sont souvent en difficulté : insectes (libellules, éphémères, …), plantes (laîches, linaigrettes, joncs, …), grenouilles et tritons, oiseaux, … qui à leur tour permettent à d’autres espèces de se nourrir : cigognes noires, busards, milans, …. Toute une chaîne alimentaire se reconstitue.
  • Les retenues et plans d’eau créés par ses travaux permettent aussi la multiplication de nouvelles frayères pour les poissons et batraciens.
  • Et puis, en coupant régulièrement saules et bouleaux, il évite le reboisement naturel des rives et des zones humides, et nous épargne donc de lourds chantiers de gestion dans ces zones à maintenir.

C'est aussi un allié de nos cours d'eau

Photo Jérémie Guyon

La régulation hydraulique des cours d'eau ... gratuitement !

Grâce à l’action des castors, une plus grande quantité d’eau peut être stockée sur le bassin versant en cas de fortes pluies. Les barrages et larges étendues d’eau servent de surface de rétention lors d’inondations et réduisent les débits, la vitesse et la force des courants ainsi que l’érosion.
Une étude de l’Université de Gand a démontré l’intérêt de la présence des castors sur le bassin versant de l’Ourthe pour la prévention des inondations en aval : moins de dégâts en aval pour les citoyens et la collectivité.

L'épuration naturelle des eaux

Les eaux de surface et de ruissellement sont beaucoup trop souvent chargées d’engrais et de pesticides liés à l'agriculture intensive, ainsi que d’effluents domestiques.
Les activités des castors permettent à cette masse d’eau de s’épurer dans les zones humides par lagunage naturel, plutôt que de s’écouler rapidement vers l'aval, chargée de ces polluants. Les plans d’eau créés par le castor agissent comme des stations d’épurations naturelles qui diminuent notamment la concentration de l’eau en nitrates et pesticides.

Heureux retour (film de Jean ANDRE)

L'artère vitale (film de Jean ANDRE)

 

Natagora, association de protection de la nature, se mobilise pour préserver la biodiversité des habitats naturels en Wallonie et à Bruxelles. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien !